Contacts et horaires

Médiathèque de Barr
34 avenue des Vosges
67140 Barr
 03.88.08.56.89 - mediatheque@barr.fr

Lun fermé
Mar 15h-19h
Mer 10h-12h 14h-19h
Jeu  fermé  
Ven   15h-20h
Sam 10h-12h  
Dim Fermé

Compte abonné

Votre compte abonné vous permet de :

  • voir et prolonger la durée d'emprunt des documents sur votre carte
  • réserver un document emprunté par un autre lecteur

Cinéma à la demande

Un principe simple :

La médiathèque propose à ses abonnés un accès à l'offre en ligne Médiathèque Numérique :

Au sein de l'établissement ou à distance, depuis le site internet, les abonnés pouvant ainsi profiter du service depuis leur domicile. Chaque abonné peut visionner 3 vidéos (Fiction, épisode de série, documentaire...adulte et jeunesse) de son choix par mois.

Le meilleur du cinéma et du documentaire :

Le catalogue est constitué de plus de 2000 programmes (50% cinéma, 30% documentaires, 15% magazines, 5% spectacles) issus du meilleur du catalogue d'ARTE (grands documentaires, collections emblématiques, spectacles, émissions phares, cinéma patrimonial et contemporain) et de la collection d'Universciné (près de 850 films, français et étrangers, parmi lesquels des succès récents).

Comment accéder à ce service ? 

Etape 1 :

Créez un compte BDBR en cliquant sur l'image ci-dessous (choisissez médiathèque de Barr dans la liste). Si vous avez déjà un compte, passez à l'étape 2.

Etape 2 :

Identifiez-vous en cliquant sur le bouton ci-dessous: 

Etape 3 :

Une fois connecté, accédez à la médiathèque numérique de la BDBR

Nouveautés médiathèque numérique

Un Âge de fer - La guerre de trente ans - Paix (1646-1649)

Paix (1646-1649) - La guerre dure depuis vingt-cinq ans. En 1643, un espoir surgit : les grandes puissances ont décidé de négocier en Westphalie. Mais chaque camp tente par les armes d’influer sur les pourparlers. Victoires et défaites se succèdent, précipitant les populations dans des combats et des pillages sans fin. À Biberach, les perspectives d’égalité de droits entre catholiques et protestants inquiètent les autorités en place qui pratiquent alors une chasse aux sorcières, accusant de nombreuses femmes protestantes d’avoir conclu un pacte avec le diable. Barbara Xeller sera l’une d’entre elles. Au bout de cinq années, en 1648, la paix de Westphalie marque la fin d’une guerre sans vainqueur. Une Europe constituée de nations et de religions diverses, capables de coexister, va émerger enfin. À l’"âge de fer" pourra succéder celui des lumières. Trajectoires d'exception Ce qui n'était au départ qu’une querelle régionale entre catholiques et protestants va embraser l’Europe. Car cette guerre de religion se mue en une lutte de pouvoir sans merci entre puissances européennes. Cette succession de conflits, de 1618 à 1648, ensanglantera notre continent, ravagé par les massacres, les pillages et les famines, et causera 8 millions de morts. Un âge de fer restitue avec ampleur ces trois décennies de barbarie grâce à de nombreux éclairages d'historiens, une splendide iconographie, mais aussi aux témoignages poignants de ceux qui ont vécu cette époque : les mémoires inédits du Père Joseph, éminence grise de Richelieu, le journal de Peter Hagendorf, soldat de tous les champs de bataille, la correspondance d’Élisabeth Stuart, la "reine d’un hiver", l’autobiographie d’Anna Wrangel, orpheline devenue femme la plus puissante de Suède, les minutes du procès en sorcellerie de Barbara Xeller. Et aussi… les lettres secrètes de Rubens, peintre le plus célèbre d’Europe et maître espion du roi d’Espagne. Autant de destins d'exception qui permettent de découvrir la vie quotidienne en temps de guerre et rendent limpides les multiples rebondissements et tractations du conflit.

Un Âge de fer - La guerre de trente ans - Revirement (1634-1640)

Revirement (1634-1640) - La guerre de religion a fait place à une lutte sans merci pour la suprématie en Europe. Pour remplacer les pertes militaires, des milliers de mercenaires affluent de tout le continent. Hagendorf se bat désormais dans l’armée suédoise et constate la haine féroce qui s’est installée entre les soldats et une population civile affamée et pillée. La jeune Anna Margareta von Haugwitz épouse le chef des armées suédoises, Carl Wrangrel, alors que les troupes catholiques espagnoles, alliées à celles de l’empereur, font reculer ses hommes. La France entre alors officiellement en guerre contre Ferdinand II, tandis que ce dernier réussit à restaurer son autorité dans le Saint Empire en scellant la paix avec les princes protestants allemands. La guerre bascule : les troupes impériales pénètrent en France et s’approchent de Paris. Le Père Joseph organise la résistance au côté de Richelieu, affaibli. Trajectoires d'exception Ce qui n'était au départ qu’une querelle régionale entre catholiques et protestants va embraser l’Europe. Car cette guerre de religion se mue en une lutte de pouvoir sans merci entre puissances européennes. Cette succession de conflits, de 1618 à 1648, ensanglantera notre continent, ravagé par les massacres, les pillages et les famines, et causera 8 millions de morts. Un âge de fer restitue avec ampleur ces trois décennies de barbarie grâce à de nombreux éclairages d'historiens, une splendide iconographie, mais aussi aux témoignages poignants de ceux qui ont vécu cette époque : les mémoires inédits du Père Joseph, éminence grise de Richelieu, le journal de Peter Hagendorf, soldat de tous les champs de bataille, la correspondance d’Élisabeth Stuart, la "reine d’un hiver", l’autobiographie d’Anna Wrangel, orpheline devenue femme la plus puissante de Suède, les minutes du procès en sorcellerie de Barbara Xeller. Et aussi… les lettres secrètes de Rubens, peintre le plus célèbre d’Europe et maître espion du roi d’Espagne. Autant de destins d'exception qui permettent de découvrir la vie quotidienne en temps de guerre et rendent limpides les multiples rebondissements et tractations du conflit.

Un Âge de fer - La guerre de trente ans - Ravages (1632-1633)

Ravages (1632-1633) - Grâce aux progrès de l'imprimerie et au sens de la communication du Père Joseph, la nouvelle du massacre de Magdebourg se répand dans toute l’Europe. Ces atrocités commises contre les protestants suscitent l’effroi jusque dans les pays catholiques. L’empereur Ferdinand II en sort d’autant plus affaibli que les troupes suédoises volent de victoire en victoire. À Biberach, l’aubergiste Barbara Xeller raconte comment catholiques et protestants, qui vivaient en paix et partageaient la même église, sont, avec l’invasion suédoise, désormais sommés de choisir un camp. À la famine et aux pillages incessants s’ajoute un nouveau fléau : la peste. Trajectoires d'exception Ce qui n'était au départ qu’une querelle régionale entre catholiques et protestants va embraser l’Europe. Car cette guerre de religion se mue en une lutte de pouvoir sans merci entre puissances européennes. Cette succession de conflits, de 1618 à 1648, ensanglantera notre continent, ravagé par les massacres, les pillages et les famines, et causera 8 millions de morts. Un âge de fer restitue avec ampleur ces trois décennies de barbarie grâce à de nombreux éclairages d'historiens, une splendide iconographie, mais aussi aux témoignages poignants de ceux qui ont vécu cette époque : les mémoires inédits du Père Joseph, éminence grise de Richelieu, le journal de Peter Hagendorf, soldat de tous les champs de bataille, la correspondance d’Élisabeth Stuart, la "reine d’un hiver", l’autobiographie d’Anna Wrangel, orpheline devenue femme la plus puissante de Suède, les minutes du procès en sorcellerie de Barbara Xeller. Et aussi… les lettres secrètes de Rubens, peintre le plus célèbre d’Europe et maître espion du roi d’Espagne. Autant de destins d'exception qui permettent de découvrir la vie quotidienne en temps de guerre et rendent limpides les multiples rebondissements et tractations du conflit.

Un Âge de fer - La guerre de trente ans - Pouvoir (1630-1632)

Pouvoir (1630-1632) - Malgré sa victoire sur les protestants de son pays, Richelieu s'inquiète de l’hégémonie du Saint Empire romain germanique, pourtant catholique. La France va se livrer à un double jeu, en le soutenant officiellement et en finançant officieusement son nouvel adversaire, la Suède. Une stratégie combattue par Marie de Médicis, mère du roi de France et fervente catholique. Mais Louis XIII prend le parti de Richelieu et contraint sa mère à l’exil. À Magdebourg, une bataille entre l’armée impériale et les Suédois tourne au carnage. Le soldat Hagendorf y sera gravement blessé. La jeune orpheline rescapée Anna Margareta von Haugwitz sera recueillie dans un couvent.    Trajectoires d'exception Ce qui n'était au départ qu’une querelle régionale entre catholiques et protestants va embraser l’Europe. Car cette guerre de religion se mue en une lutte de pouvoir sans merci entre puissances européennes. Cette succession de conflits, de 1618 à 1648, ensanglantera notre continent, ravagé par les massacres, les pillages et les famines, et causera 8 millions de morts. Un âge de fer restitue avec ampleur ces trois décennies de barbarie grâce à de nombreux éclairages d'historiens, une splendide iconographie, mais aussi  aux témoignages poignants de ceux qui ont vécu cette époque : les mémoires inédits du Père Joseph, éminence grise de Richelieu, le journal de Peter Hagendorf, soldat de tous les champs de bataille, la correspondance d’Élisabeth Stuart, la "reine d’un hiver ", l’autobiographie d’Anna Wrangel, orpheline devenue femme la plus puissante de Suède, les minutes du procès en sorcellerie de Barbara Xeller. Et aussi… les lettres secrètes de Rubens, peintre le plus célèbre d’Europe et maître espion du roi d’Espagne. Autant de destins d'exception qui permettent de découvrir la vie quotidienne en temps de guerre et rendent limpides les multiples rebondissements et tractations du conflit.

Un Âge de fer - La guerre de trente ans - Dieu (1626-1630)

Dieu (1626-1630) - Malgré le soutien du Danemark protestant, la Bohême est vaincue. Peter Hagendorf s'engage dans l'armée impériale. Son journal intime nous livre un témoignage rare de la guerre de Trente ans. En France, la tension s’accroît entre la monarchie catholique et les huguenots. Le conflit se cristallise à La Rochelle, soutenue par les Anglais. Un moine capucin, le Père Joseph, conseille le puissant cardinal Richelieu lors de l'interminable siège de la ville, qui finit par capituler. Rubens accepte de rendre service à sa souveraine, Isabelle de Castille, en collectant des informations lors de ses séjours dans les cours européennes. Trajectoires d'exception Ce qui n'était au départ qu’une querelle régionale entre catholiques et protestants va embraser l’Europe. Car cette guerre de religion se mue en une lutte de pouvoir sans merci entre puissances européennes. Cette succession de conflits, de 1618 à 1648, ensanglantera notre continent, ravagé par les massacres, les pillages et les famines, et causera 8 millions de morts. Un âge de fer restitue avec ampleur ces trois décennies de barbarie grâce à de nombreux éclairages d'historiens, une splendide iconographie, mais aussi  aux témoignages poignants de ceux qui ont vécu cette époque : les mémoires inédits du Père Joseph, éminence grise de Richelieu, le journal de Peter Hagendorf, soldat de tous les champs de bataille, la correspondance d’Elisabeth Stuart, la "reine d’un hiver ", l’autobiographie d’Anna Wrangel, orpheline devenue femme la plus puissante de Suède, les minutes du procès en sorcellerie de Barbara Xeller. Et aussi… les lettres secrètes de Rubens, peintre le plus célèbre d’Europe et maître espion du roi d’Espagne. Autant de destins d'exception qui permettent de découvrir la vie quotidienne en temps de guerre et rendent limpides les multiples rebondissements et tractations du conflit.

Ce qu'on a

Tout juste débarqué de France, Maurice s’installe dans un petit village du nord du Canada. Solitaire dans l’âme, il peine à s’ouvrir au monde extérieur et à rencontrer d’autres garçons. Même quand il va dans les bois à la recherche d’aventures d’un soir, il n’échange jamais de numéro… Pourtant il aime la compagnie d’Allan, un jeune adolescent renfermé et mal dans sa peau à qui il donne des cours de français. Il entretient aussi une relation avec Michael qu’il a rencontré dans la troupe de théâtre local où il joue une pièce. Entre les deux son cœur balance…

Un Âge de fer – La guerre de Trente Ans - Chaos 1618 - 1621

Chaos (1618-1621) - En 1618, une révolte protestante éclate à Prague, la capitale de la Bohême, qui fait partie du vaste Saint Empire romain germanique. Les rebelles chassent leur roi catholique et se dotent d'un souverain calviniste, Frédéric V, qui épouse Élisabeth Stuart, la fille du roi d’Angleterre. L'empereur catholique Ferdinand II veut éradiquer cette résurgence protestante. Les armées se préparent à entrer en guerre et recrutent des mercenaires. Le jeune Peter Hagendorf s'engage pour sa part dans l'armée du royaume de Bohême, où, dans les églises, les calvinistes détruisent des œuvres d'art, avec l'assentiment du roi. À Anvers, le peintre Pierre Paul Rubens se désole de cette furie iconoclaste.   Trajectoires d'exception Ce qui n'était au départ qu’une querelle régionale entre catholiques et protestants va embraser l’Europe. Car cette guerre de religion se mue en une lutte de pouvoir sans merci entre puissances européennes. Cette succession de conflits, de 1618 à 1648, ensanglantera notre continent, ravagé par les massacres, les pillages et les famines, et causera 8 millions de morts. Un âge de fer restitue avec ampleur ces trois décennies de barbarie grâce à de nombreux éclairages d'historiens, une splendide iconographie, mais aussi aux témoignages poignants de ceux qui ont vécu cette époque : les mémoires inédits du Père Joseph, éminence grise de Richelieu, le journal de Peter Hagendorf, soldat de tous les champs de bataille, la correspondance d’Élisabeth Stuart, la "reine d’un hiver", l’autobiographie d’Anna Wrangel, orpheline devenue femme la plus puissante de Suède, les minutes du procès en sorcellerie de Barbara Xeller. Et aussi… les lettres secrètes de Rubens, peintre le plus célèbre d’Europe et maître espion du roi d’Espagne. Autant de destins d'exception qui permettent de découvrir la vie quotidienne en temps de guerre et rendent limpides les multiples rebondissements et tractations du conflit.

Sculptrices, ni muses ni modèles

À toutes les époques, les sculptrices ont bravé les interdits pour conquérir leur place. Une réflexion passionnante, jalonnée d'oeuvres sublimes et souvent méconnues. 

 

Dès l'Antiquité grecque, le mythe de Pygmalion a cristallisé une répartition des rôles entre le sculpteur et la muse. Car Pygmalion incarne cet artiste amoureux de Galatée, la statue qu'il a sculptée, corps de femme qui prend vie sous ses yeux, comme voué à exaucer ses désirs. Le message est clair : l'homme est le créateur, la femme, la muse.

 

Pourtant, depuis toujours, les femmes sculptent, taillent, fondent et frappent. Oubliées, engagées, affranchies, elles connaissent un destin qui relève du parcours du combattant. De Properzia de' Rossi, pionnière de la Renaissance, à Niki de Saint-Phalle et ses monumentales "Nanas", en passant par Camille Claudel et son art tourmenté, Marcello et sa Pythie sensuelle et furieuse, la radicale Jane Poupelet ou encore Germaine Richier, toutes produisent des œuvres dont la puissance ne cesse de surprendre. 

 

Au travers de sublimes images invitant à la contemplation, ce passionnant documentaire fait jaillir des chefs-d'œuvre, parfois oubliés, de l'histoire de l'art. Du XVIe siècle à nos jours, il révèle l'apport considérable des femmes dans la sculpture.

Au-delà de son intérêt historique, la réflexion d'Émilie Valentin et Tristan Benoit porte aussi sur la réappropriation du corps – longtemps façonné par l'imaginaire des hommes – par les femmes. Au fil du temps, elles dessinent des lignes inédites et s'emparent de nouveaux matériaux. Au XIXe siècle, ces artistes comprennent notamment que le nu – qui leur était interdit – constitue un terrain de revendication à conquérir.

Souvent éclipsée par Camille Claudel, Hélène Bertaux, qui a permis l'ouverture de l'École des beaux-arts aux femmes en 1897 puis l'accès au prix de Rome en 1903, s'empare avec virtuosité de ce sujet. Gracieux, énigmatique, androgyne, Psyché sous l'empire du mystère, son nu en bronze, saisit par son extrême beauté.

Le Dessous des cartes - Venezuela : le pétrole et la misère

Malgré ses immenses réserves en énergie fossile, le Venzuela est aujourd'hui en proie à une grave crise économique et politique. Comment en est-on arrivé là ? 

 

Le Venezuela sombre dans une grave crise politique, économique et sociale, sur fond de dérive autoritaire du gouvernement, dans un pays qui dispose portant des plus grandes réserves pétrolières au monde. De Simon Bolivar à Nicolas Maduro en passant bien-sûr par Hugo Chavez comment en est-on arrivé là ?

Le temps c'est de l'argent

Du Japon aux États-Unis, ce documentaire captivant montre comment le temps, devenu une marchandise, nous échappe de plus en plus.

 

Au début du XXe siècle, le monde se synchronise. Alors qu'avant la révolution industrielle chaque ville avait son propre rythme, l'Observatoire de Paris crée le "temps universel" en 1912. Grâce à six antennes qui descendent depuis le troisième étage de la tour Eiffel et se déploient sur toute la longueur du Champ-de-Mars, Paris donne le signal horaire international. Dans les usines, chaque minute est désormais comptée. Un siècle plus tard, aux États-Unis, des ouvriers de l'industrie du poulet se voient refuser le droit d'aller aux toilettes pour éviter toute perte de temps. Au Japon, pays du karoshi – la mort par surmenage –, la pression à "travailler plus" qu'exerce la société a des effets dramatiques : chaque année, plus de 10 000 Japonais succomberaient au burn out. Des initiatives émergent pour lutter contre ce mal du siècle. Alors qu'en France la loi Mathys permet depuis 2014 aux parents d'enfants gravement malades de bénéficier de dons de jours de repos, en Allemagne, une association de consommateurs se bat contre les nouveaux maîtres du temps que sont devenus les réseaux sociaux.

Résistances
De la mise en place de fuseaux horaires pour éviter les accidents de train au XIXsiècle aux travaux de Frank B. Gilbreth pour augmenter les cadences en usine, cette enquête passionnante, nourrie d’étonnantes archives historiques, raconte la manière dont le temps est devenu une valeur marchande. Aux quatre coins du monde, le documentaire donne la parole à des spécialistes, qui expliquent les liens entre histoire du temps, capitalisme et mondialisation, mais aussi à des anonymes qui luttent contre les "voleurs de temps".

Lillian et Frank Gilbreth 
Moins connus que Frederick Taylor – l'inventeur du taylorisme –, le couple d'ingénieurs Lillian et Frank Gilbreth a mis au point dans les années 1920 une méthode révolutionnaire pour améliorer le rendement des ouvriers. Avec une caméra, ils ont enregistré leurs actions, chronométrées par une horloge, comme le montre l'une des étonnantes archives filmées de ce passionnant documentaire. Une fois ces séquences analysées, les pionniers américains des "time and motion studies" – soucieux d'éliminer les gaspillages, les dangers et la pénibilité dans les usines – ont proposé un enchaînement amélioré. Après la guerre, alors que l'efficacité devient le mot d'ordre, les techniques des Gilbreth sont rapidement appliquées dans de nombreux domaines, comme la restauration rapide.

Les derniers commentaires

Choix d'affichage

Malvoyant
Thème par défaut

Nouveautés