Contacts et horaires

Médiathèque de Barr
34 avenue des Vosges
67140 Barr
 03.88.08.56.89 - mediatheque@barr.fr

Lun fermé
Mar 15h-19h
Mer 10h-12h 14h-19h
Jeu  fermé  
Ven   15h-20h
Sam 10h-12h  
Dim Fermé

Compte abonné

Votre compte abonné vous permet de :

  • voir et prolonger la durée d'emprunt des documents sur votre carte
  • réserver un document emprunté par un autre lecteur

Apprenez des langues vivantes

Médiathèque Numérique

Monuments sacrés - Mosquées : art et espace

Mosquées : art et espace - Dernier-né des trois religions monothéistes, l'islam a vu le jour au VIIe siècle à La Mecque, dans la péninsule arabique. À la mort du prophète Mahomet, en 732, ses disciples se lancent à la conquête de Jérusalem, la ville sainte des juifs et des chrétiens. Sur la colline où Abraham aurait dû sacrifier son fils, en surplomb du mur des Lamentations et du Saint-Sépulcre, le calife omeyyade Abd al-Malik fait ériger le dôme du Rocher. Pour marquer les esprits, l'immense édifice est ouvert aux hommes et aux femmes de toutes les croyances. Alors que l'islam continue de s'étendre vers l'ouest jusqu'à l'Atlantique, les Omeyyades sont décimés par leurs rivaux abbassides. Seule leur reste la péninsule Ibérique, où le prince Abd al-Rahman Ier a trouvé refuge. Sur les rives du fleuve Guadalquivir, celui-ci fonde en 785 un nouveau royaume. À Cordoue, il fait ériger une splendide mosquée, devenue église à partir du XIIIe siècle. À sa suite, entre le IXe et le XVIIe siècle, d'autres souverains musulmans vont affirmer leur pouvoir par la construction de mosquées : au Caire, sous l'impulsion du gouverneur Ahmad ibn Tulun ; à Istanbul, sous le règne de Soliman le Magnifique ; à Ispahan, sous celui du shah Abbas Ier, de la dynastie perse des Safavides ; et à Delhi, où le shah Jahan, grand empereur moghol, confie à l'architecte du Taj Mahal la construction de la Jama Masjid, la plus grande mosquée de toute l'Inde.

Monuments sacrés - Synagogues : absence et présence

Synagogues : absence et présence - De la Terre sainte aux quatre coins du monde, les synagogues, dont quelques-unes seulement ont traversé les siècles, reflètent l’histoire tragique du peuple juif, tenu à la discrétion voire à l’invisibilité pour survivre. À Jérusalem, berceau de la première religion monothéiste, sur le mont Moriah, le Premier Temple, érigé par le roi Salomon, fut détruit par les Babyloniens au VIe siècle, et seul le Kotel, le "mur" en hébreu, lieu sacré entre tous, témoigne encore du Second, anéanti par les Romains. Contraints à l’exode, certains juifs fuient à Djerba, en Tunisie, où les plans des synagogues se calquent alors sur ceux des mosquées. La plus ancienne, la Ghriba abrite encore des reliques de Jérusalem. En Andalousie, lors de la florissante époque arabe, les Sépharades ("Espagnols" en hébreu) érigent à Cordoue et Tolède de somptueux édifices, témoins de leur prospérité. Mais la Reconquista entraîne la décadence de leur communauté, quand l’Inquisition les pousse à un nouvel exil. Dans le ghetto de Venise, la diaspora cache les fastes de ses lieux de culte derrière d’humbles façades. À Amsterdam à l’inverse, la somptueuse synagogue portugaise traduit la sérénité des juifs au cours de l’âge d’or hollandais. Deux siècles plus tard, à Budapest, la communauté, qui s’impose dans la finance, la politique et la culture, proclame sa volonté d’intégration et son optimisme avec la Dohany, impressionnante synagogue au style hybride, l’une des rares à échapper à la destruction nazie. Alors que les juifs trouvent refuge au Nouveau Monde, Frank Lloyd Wright conçoit à Philadelphie la synagogue Beth Sholom, vaisseau moderniste de lumière qui révolutionne l’art de ces bâtiments sacrés et affirme la visibilité de la communauté.

Monuments sacrés - Temples d'Asie : les hommes, la nature et les dieux

Temples d'Asie : les hommes, la nature et les dieux - Il y a deux mille cinq cents ans, dans le nord de l'Inde, un chef spirituel nommé Gautama devient le Bouddha, l'Éveillé. Trois siècles plus tard, le culte de ses reliques donne naissance aux premiers édifices sacrés d'Asie. Alors que son enseignement se répand sur ce vaste continent, chaque culture intègre la pensée de Bouddha à ses propres croyances. Cet étonnant syncrétisme va donner naissance à une multitude de temples et de sanctuaires. Tous ont en commun des principes de construction qui déclinent les figures du cercle et du carré – symboles du Ciel et de la Terre – et s'inspirent de la forme du corps humain pour exalter le lien entre l'homme et le cosmos. En Inde, le temple de Mînâkshî à Madurai, ainsi que ceux de Brihadesvara, à Tanjore, et de la Mahabodhi, à Bodhgaya, figurent parmi les plus remarquables. En Birmanie, la pagode de Shwedagon, à Rangoon, et le grand stupa (reliquaire) de celle de Dhammayazika, érigé à partir du XIIe siècle dans la plaine de Bagan, sont à maints égards emblématiques. En Mongolie, où le bouddhisme s'implante à partir du XVIe siècle, le monastère de Tovkhon, accroché à flanc de montagne, et celui d'Erdene Zuu, majestueux ensemble bâti par le descendant de Gengis Khan à Karakorum, témoignent d'une histoire tourmentée. Tandis qu'au Japon la rencontre entre bouddhisme et shintoïsme trouve une splendide illustration dans les sanctuaires d'Ômiwa et de Tanzan, à Sakurai, et au Daitoku-ji, magnifique complexe de temples au nord de Kyoto.

Influences spirituelles
Convoquant historiens, archéologues, chercheurs, artisans et restaurateurs, mais également brahmanes, lamas et prêtres shinto, cet épisode nous entraîne à la découverte de quelques-uns des plus beaux édifices cultuels du continent asiatique. De l'Inde au Japon en passant par la Mongolie et la Birmanie, un captivant voyage où se télescopent histoire, influences spirituelles et forces symboliques, merveilles artistiques, pratiques religieuses et techniques architecturales.

Monuments sacrés - Églises : La quête de la lumière

Églises : La quête de la lumière - Formant une secte dissidente du judaïsme à ses débuts, le christianisme s’est pratiqué en secret pendant trois siècles. Lorsque Constantin l’érige en religion officielle de l’Empire romain, la nécessité de construire des monuments adaptés s’impose. En 326, à Jérusalem, le Saint-Sépulcre, épicentre de la chrétienté abritant le tombeau vide du Christ, sort de terre sur la colline du Golgotha. D’autres lieux de pèlerinage éclosent bientôt en Occident, à l’image du Mont-Saint-Michel – dont les premières fondations datent du VIIIe siècle – et de son mille-feuille architectural superposant lignes romanes et "Merveille" gothique. En France toujours, la cathédrale Notre-Dame de Chartres, édifiée à partir de 1184, offre une illustration étincelante du style gothique, auquel se mêlent des symboles antiques, dans un mouvement d’ouverture au savoir profane qui place l’homme au centre du monde. Cette pensée humaniste connaîtra son apogée durant la Renaissance italienne, qui voit naître le Duomo de Florence (la cathédrale Santa Maria del Fiore), grandiose matérialisation de la révolution intellectuelle et artistique à l’œuvre. À la même époque, à Séville, les catholiques espagnols bâtissent sur l’emplacement de la grande mosquée almohade, dont ils conservent des éléments, une monumentale cathédrale (Notre-Dame du Siège) qui exprime, sous un déluge d’or du Nouveau Monde, la puissance religieuse et politique du royaume. Sur la place Rouge à Moscou, la cathédrale Saint-Basile-le-Bienheureux, construite par le tsar Ivan le Terrible pour célébrer sa victoire militaire contre les Tatars en 1522, est considérée comme le joyau du christianisme orthodoxe.

Que la lumière soit
Convoquant historiens, architectes et restaurateurs, cet épisode dévoile les spécificités et secrets de célèbres édifices chrétiens, témoins immortels du génie des bâtisseurs, qui ont repoussé les limites de la science pour tutoyer les cieux, dompter la lumière et affirmer ainsi la puissance de l’Église tout en accompagnant l’élévation spirituelle des fidèles.

Borsalino & Co.

Marseille, 1934. Au coeur d'une guerre des gangs, Siffredi a vu mourir dans ses bras son ami Capella. Quelques années ont passé mais il n'a pas renoncé à retrouver les coupables. Il a juré de se venger, quitte à mettre Marseille à feu et à sang... Le tandem Delon/Deray se reforme pour donner suite à "Borsalino", l'un des plus grands succès du cinéma français des années 70.

Rester vivant - Méthode

Iggy Pop nous présente une méthode pour rester en vie dans un monde impersonnel. L’essai "Rester vivant : méthode" de Michel Houellebecq et les expériences personnelles d’Iggy Pop sont les points de départ de cette quête qui s’intéresse au rôle du poète, aux artistes en difficulté et aux problèmes de santé mentale. "Un poète mort n’écrit plus, d’où l’importance de rester vivant", et c’est bien là le combat de ce feel good movie sur la souffrance.

Ernest et Célestine en hiver

Ernest est un gros ours de Charabie. Il aime jouer de la musique et manger de la confiture. Il a recueilli chez lui Célestine, une petite souris orpheline et ils partagent désormais une maison. Les deux compères ne s’ennuient jamais !

 

Retrouvez quatre courts-métrages :

 

Bibi : Par un jour de grand vent, Ernest et Célestine trouvent un oeuf. Sous leurs yeux ébahis, un minuscule oisillon casse sa coquille. Ernest et Célestine sont immédiatement adoptés par la petite oie sauvage.

 

Le bouton d'accordéon : Ernest organise un concert pour Célestine et ses amies, mais sa polka sonne faux ! Il manque une touche à son accordéon.

 

Le bal des souris : Célestine est invitée à participer au bal des souris ! La fête s’annonce féerique. Souris des villes, souris des champs : ce bal est l’occasion de toutes les réunir, même la souris verte !

 

Blizzard : La température baisse depuis quelque temps et tous les ours se préparent à hiberner. Tous, sauf Ernest ! Il a promis à Célestine qu’il s’endormirait plus tard, car les ours de Charabie résistent aux plus grands froids.

Al Berto - Poète libre

Été 1975 au Portugal, un an après la fin de la dictature de Salazar. Al Berto, peintre et poète, revient dans son petit village, Sines, après plusieurs années à l'étranger. Il squatte un vieux manoir et commence à fréquenter les jeunes du village qui partagent son goût pour la fête et les arts. Parmi eux se trouve João Maria, qui devient son amant. Ensemble, ils apportent un nouveau souffle au village et affrontent les habitants les plus conservateurs.

Rue de la paix

Le couturier Laurent est amoureux de Thérèse, sa mannequin. Mady, directrice de la maison de couture, fait tout pour séparer les deux amants. Dans le même temps, avec l'aide du millionnaire Ally, qui est également amoureux d'elle, Thérèse crée sa propre maison de couture.

Le Dessous des cartes - Géopolitique des lieux saints

Le « hadj » ou pèlerinage de la Mecque est aujourd'hui à la fois un business et un enjeu de puissance pour l'Arabie Saoudite. Mais au-delà, avec le grand retour de ce qu’on appelle "le fait religieux" au XXIe siècle, Politique et Religion font souvent, désormais, bon ménage : politisation de l'hindouisme depuis l'arrivée ou pouvoir des nationalistes hindous, rapprochement du Président Poutine avec l' église orthodoxe russe... Comme si à l’heure de la mondialisation et du sentiment de perte de repères et d’identités, pouvoir séculier et pouvoir religieux avaient compris l’intérêt qu’ils avaient à se renforcer l’un l’autre. De quoi renforcer, de Jérusalem à La Mecque, de Kerbala à Lourdes, l'affluence et l'influence des grands lieux saints de la planète.

CONCERT ANNULÉ ! Les voix de Noël par le TRIO JUMBLE

Le concert prévu ce soir à la médiathèque, le mardi 11 décembre à 20h est annulé. 

Le Trio Jumble ainsi que les élèves de la classe de chant de Murielle SCHREIBER, vous interprèteront des chants de Noël en version « pop acoustique» . Le Trio Jumble parcourt l’Alsace depuis 2013 et revisite les chants de Noël dans des adaptations originales. Les voix du trio ainsi que celles des élèves vous feront vivre l’émotion et la magie de Noël. 

En novembre à la médiathèque

Application : BibEnPoche

Retrouvez tout le catalogue de la médiathèque de Barr sur votre smartphone ! Recherchez, réservez, prolongez vos prêts depuis l'application Bibenpoche !

Application disponible pour Android et iOs

Empruntez des jeux vidéo à la médiathèque

Nouveau: empruntez à la médiathèque jusqu'à 4 jeux vidéo pour les consoles Wii U, Wii, 3DS et PS3. La durée de prêt est de 4 semaines comme pour les autres documents.

Retrouvez le catalogue des jeux en cliquant ici

Nouveautés sur toutapprendre.com

 
Découvrez dès maintenant de nouveaux cours en ligne !
 
Code de la route
Soutien scolaire
Bureautique et multimédia
Développement personnel
Vie professionnelle
Nouvelles langues vivantes
 

Piano en libre accès à la médiathèque

Un piano est disponible en libre accès dans la salle d'exposition de la médiathèque pendant les mois de juillet et août. 

Des partitions sont disponibles au deuxième étage de la médiathèque. 

Piano prêté par Jean-Baptiste Boussion, accordeur de piano - Le Comptoir du Piano

Choix d'affichage

Malvoyant
Thème par défaut

Nouveautés

S'inscrire à la newsletter

Tous les mois, recevez par email le programme des animations et les nouveautés: